La littérature amoureuse

, par France Nahum Moattychocolatez-vousmembre

Guila Clara Kessous

Guila Clara Kessous, ambassadrice de la paix à l’UNESCO, travaille à l’ouverture de la section « théâtre et droits de l’homme » à la Kennedy School de l’Université́ de Harvard et crée le cours à Sciences Po Paris. Artiste, chercheuse et enseignante, elle bénéficie, en tant que comédienne, d’une double approche française et américaine.
C’est cette jeune femme exceptionnelle que nous avons accueillie, pour notre dégustation de la Saint Valentin.
Elle nous a lu, disons plutôt, déclamé des extraits d’œuvres classiques de la littérature française.
Dans un premier temps, elle nous dévoile sa façon « en plusieurs actes » de décoder chaque rencontre amoureuse.

  • Le lieu
  • Le temps
  • La narration
  • Le moment de la rencontre

Elle a sélectionné une dizaine d’extraits où le sentiment amoureux se développe dans des textes du XVIe au XXIe siècle :
Notre dégustation s’intercale entre chaque lecture

1- La princesse de Clèves de Mme de La Fayette (16e siècle)
1er bonbon : praliné au sucre pétillant de Franck Kestener, Suspense
En attaque, c’est un praliné noisettes qui est vite remplacé par des petits crépitements, ça craque, ça pétille, ça pète, ça tinte en écho dans nos oreilles. Enrobage noir, surprenant par son pétillant très prononcé, mais le chocolat n’a pas de longueur en fin de bouche.

2- Le lys dans la vallée de H.de Balzac (18 ème siècle)
2e bonbon : Cœur caramel passion, de Jacques Bellanger. Enrobage lait, très bel équilibre, attaque douce du caramel pour se terminer par l’acidité du fruit de la passion en fin de bouche et longueur du chocolat.

Escarpin de Tiphaine Chocolat

3- L’éducation sentimentale de Flaubert (19e siècle)
3e bonbon : Cœur framboise-citron vert, poivre de cassis, huiles essentielles de rose de la maison Richart. Une des créations de l’Ode à l’amour. Le cœur de Paul Verlaine se souvient de Mathilde, et c’est en créant cette ganache que Michel Richart y pense.
Attaque très puissante de rose, difficile de retrouver tous les arômes.

4- Le roman de la Rose de Guillaume de Lorris
4e bonbon : Cœur praliné passion de Rémi Henry. Enrobage lait d’origine de Madagascar, couverture de l’Opéra.
Très bel équilibre.

5- Lolita de Vladimir Nabokov (20e siècle)
5 ème bonbon : Cœur enrobage lait enrichi en cacao, à la purée d’agrumes (oranges, yuzu, pamplemousse) vanille et de l’absolu d’iris de M. Richart, Inspiration du poème de Baudelaire « Parfum ». Sucré et acidulé. Difficile de reconnaître les agrumes à cause de l’iris, mais il se dégage une certaine fraîcheur en bouche.

6- Le rivage des Syrthes de Julien Gracq textes (du 20e siècle)
6e bonbon : Notre ami Rémi Henry crée spécialement pour notre dégustation ce cœur en chocolat noir à partir du cacao cru importé par Pamella Revilla Adams. Les fèves sont torréfiées à très basse température et peu de temps.
Gelée de litchis infusée avec de l’agar-agar pour donner la consistance recherchée et parfumée à l’hydrolat de rose de Grasse, bio.
C’est un parfait équilibre qui a une très belle longueur en bouche. Et il est plébiscité par nos dégustateurs.

7- Harold et Maude de Colin Higgins (20e siècle)
7e bonbon : Ganache noire infusion de gingembre : Sortilège de Franck Kestener. Alchimie des épices et du chocolat Création parsemée de joncs d’or. Bel équilibre.

8- Passion de Philippe Sollers (écrivain contemporain)
8e bonbon : Beau morceau de gingembre confit enrobé dans son chocolat. Malgré la puissance du gingembre, nous terminons par un beau final de chocolat !

Sensuelle

Notre lecture-dégustation se termine avec le passage :
9- À une passante de Charles Beaudelaire
Avec l’esthétique qui a accompagné tout le long de notre dégustation, nous terminons sur le magnifique et délicieux gâteau de Sadaharu Aoki (青木定治) : sensuelle
Un biscuit dacquoise au chocolat en forme de cœur, feuilletine-praliné, gelée de framboises, crème au chocolat au lait parfumée à l’orange et au cognac, décors de pétales de roses.
C’est l’apothéose !

Au travers de chaque extrait, Guila nous fait chercher et suivre la trame de la découverte amoureuse. Un grand merci à Guila Clara Kessous qui nous a permis de nous préparer d’une merveilleuse façon à la Saint Valentin...et un grand bravo à tous nos chocolatiers créateur d’œuvres chocolatées.